Sédentarisation des hommes du néolithique

C’est au néolithique (début vers – 8000 ou – 4000 selon les régions) que l’Homme commence à domestiquer plantes et animaux : Devenu cultivateur et éleveur, l’Homme se sédentarise.

À proximité du village, il construit des monuments pour recueillir ses morts qui, désormais, cohabitent avec les vivants : apparition d’une mythologie, voire d’une proto-religion, liée à un culte des ancêtres ?

source : Musée de la Préhistoire des gorges du Verdon

Pour ses constructions, il ne disposait que de bois et de pierre. La grosse (méga) lithe (pierre) fut utilisée partout où il fallait édifier une construction marquante, ostensible, durable et résistant au temps.

La fonction des pierres dressées et celle des alignements est inconnue ; les cercles de pierres étaient peut-être des aires de rassemblement mais on ignore ce qu’il s’y passait

Peu après – 5000 des ensembles mégalithiques apparaissent en Europe.

Un petit nombre de sites, remarquables par la préservation exceptionnelle d‘ossements […] attestent de pratiques funéraires complexes […] Elles reposent sur des catégories mentales différentes des nôtres (1).

Source  – D. Lavalette

 (1)  Masset Les dolmens. Sociétés néolithiques. Pratiques funéraires, errance 1993

Accueil du site

Sommaire du thème “allée couverte”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.