La fontaine Saint Sauveur

La belle fontaine de granit se tient non loin du cimetière de l’île-Grande (où se trouvait autrefois la chapelle Saint-Sauveur E)

Une inscription difficilement lisible figure sur sa façade « 1665 » « Gaffric ». Celui-ci était Gouverneur de la fabrique (c’est-à-dire Administrateur de l’assemblée des clercs et laïcs, chargés de la gestion des biens de la communauté paroissiale).

Ardouin-Dumazet (journaliste) précise* que la niche de la fontaine renfermait une statue de Saint Yves devant laquelle chacun pouvait y faire ses dévotions. * «Voyage en France, îles françaises de la Manche et Bretagne péninsulaire (Tome V) 1893-1899 »

La niche de la fontaine renfermait une statue de Saint Yves.

Imaginons un peu…

A la dévotion se mêlaient les superstitions…

Comment procédait-on pour résoudre

  • le retard de marche d’un enfant : Il suffisait de tremper les jambes de l’enfant (trois lundis de suite) dans l’eau de la fontaine… il devait rapidement se mettre à marcher !
  • le bien fondé d’un projet de mariage : les deux amoureux s’agenouillaient sur la bordure de granit, l’un en face de l’autre et jetaient chacun un morceau de pain à la surface de l’eau… si les deux morceaux de pain se rejoignaient, alors, le mariage pouvait être envisagé sans crainte ! mais s’ils se séparaient… mieux valait renoncer au projet !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.