Bizarrerie de Losquet !

C’est en explorant le territoire île-grandais sur l’excellent site “Géoportail

qu’une grande surprise apparaît

sur une photo de lîle Losquet (vers 1948 -1950)

On y aperçoit très nettement

un géoglyphe* représentant une barque

* Géoglyphe : grand dessin à même le sol, pouvant être réalisé en positif par entassement de pierres, graviers ou de terre, ou inversement, en négatif, par enlèvement de ces derniers.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour agrandir la vue dans un nouvel onglet

Au début des années 60, un pylône 200 mètres de haut a été érigé sur Losquet. Il permettait de tester les équipements du radôme (appareils électroniques, radars et la fameuse antenne “cornet”.

Sur les deux photos ci-dessous,  malgré la construction du pylône et de son socle, le géoglyphe est encore très visible !

Les vues aériennes d’aujourd’hui ne permettent plus de l’apercevoir : Est-il recouvert de végétation ? A-t-il été détruit lors du démontage de l’antenne dans les années 85 ?

La photo en couleur est un extrait tiré du site Patrimoine.bzh

Celle en noir et blanc est extraite d’un article du Trégor du 3 mai 2018 et publié sur le Web.

Le site “Géoportail” propose des outils qui permettent une approximation des mesures du géoglyphe

Nul ne peut dire à quelle époque cet étrange dessin a été réalisé ni qui en est l’artisan. Rêvons un peu…

Tous les peuples des bords de mer ont pu vouloir représenter ces navires intimement liés à leur histoire : pêche, échanges commerciaux, conquête de territoires, voyages et croyances.

Toutes les hypothèses sont permises !

Est-ce le canot de cuir, le Curragh ?

Aux IVe et Ve siècles, les Anglo-Saxons envahissent le sud de l’ile de Bretagne, tuent et détruisent tout sur leur passage. Beaucoup de Bretons de Cornouailles et de Cambrie fuient en barque vers l’Armorique (familles, tribus entières, moines). Leur navire est un frêle esquif en bois, lesté par des pierres et recouvert de cuir. Il a, toutefois, la grande qualité de supporter des conditions de mer éprouvantes.

(Les plus petites embarcations mesuraient 5 mètres. Les plus grands de 12 à 22 mètres, pour respectivement 20 à 30 personnes).

Est-ce le “bag noz (la barque de nuit) ?

Barque des légendes celtiques dont une voile blanche apparaîtrait dès qu’elle a le défunt à son bord… L’historien Procope y fait référence au VIe siècle.

Est-ce la reproduction d’un “Naglfar viking” ?

qui daterait peut-être de l’époque où ils se sont installés dans notre pays (début du Xe siècle). L’inhumation en bateau faisait partie de leurs rites funéraires…

La réalité nous a rattrapés…

Ce géoglyphe a été façonné par les soldats allemands pour servi de cible aux aviateurs pendant la guerre 39-45.

Plusieurs obus ont été retrouvés dans la zone de Losquet.

ACCUEIL
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.