Poème “L’île-Grande”

Poème de Louis LE LOËT

Combien j’aime ma petite îlevue aérienne2
Qui, vers le large s’élançant,
Loin de tous les bruits de la ville,
Baigne ses pieds dans l’océan.

 

IG ajoncs

 

Quand le printemps sur elle chante,
Et que partout poussent les fleurs,
Son sol sourit et nous enchante,
De ses mille et douces senteurs.

 

L’été, sous un ciel sans nuages,jeux de sable
On y peut barboter dans l’eau,
Et jouer sur ses blanches plages,
À construire ponts et châteaux.

 

Le corbeau

 

Parfois la mer devient méchante
Et, contre elle, en grondant, bondit,
Mais la nature prévoyante
La ceinture de dur granit.

 

Sous son beau manteau, que la landela lande
A tapissé de vert et or,
Qu’elle est belle mon île-Grande !
Elle est, pour moi, plus qu’un trésor.

 

 

ACCUEIL
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.