Ile-Grande, Église St Marc

(La présentation de l’Église Saint Marc, de l’île-Grande est associée à un article sur l’Ankou dont la statue y figure en bonne place ! Pour consulter cet article, il suffit de cliquer sur le mot en vert qui se retrouve également plus bas dans le texte ci-dessous)

L'église 1991L’église sous la neige en 1991 !

Après la destruction, par la foudre, de la jolie chapelle Saint-Sauveur,   l ‘abbé Gouronnec, recteur de Pleumeur-Bodou, prend la décision de faire construire un nouveau lieu de culte à l’île-grande (sous le patronage de Saint Sauveur). Ce projet peut voir le jour grâce à de généreux bienfaiteurs comme l’atteste le cahier de paroisse.

La bénédiction de la construction a lieu (le 26 juin 1910) un an après la pose de la première pierre. Ce n’est que 14 ans après, en 1924, que l’édifice devient “église paroissiale” et est placée sous la protection de Saint Marc.l'église

Voici ce qu’en disent René Couffon et Alfred Le Bars dans le livre “Diocèse de Quimper et de Léon, nouveau répertoire des églises et des chapelles” paru en 1959.

Elle comprend une nef avec bas côtés de cinq travées, terminée par un chœur semi-circulaire. Clocher-mur sur le côté.

intérieurL’église actuelle a remplacé une chapelle jadis dans l’Ile Avalon et reconstruite à l’Ile Grande.

La bénédiction de la première pierre eut lieu le 6 juin 1909 et celle de l’église le 26 juin 1910. Les plans ont été dressés par M. Genest, avec la collaboration de MM. Lageat et Watelet (Directeurs de carrières).

Trois statues anciennes se trouvaient dans la Chapelle Saint Sauveur : Saint Sauveur, Saint Marc, et Pieta ;

St Sauveur St Marc pieta
Patron de l’île-Grande Pieta du XVIème

Le Christ en Croix (au-dessus de l’autel) vient de la Chapelle Notre Dame de Beauport. Yann Nicolas l’a restauré ; c’est à lui également que l’on doit la statue de Sainte Anne.

Les socles des statues  :

Le bourreau et l’ange de gloire sont sont des reproductions de socles de statues du porche de la Chapelle Notre Dame de La Clarté (Perros-Guirec),

Les socles de la Pieta et de Sainte Anne sont des reproductions de socles du XVIème.

Toile dominant les fonds baptismaux et représentant la Madone, par Osterlind ; elle est dédiée à Notre Dame  des Flots. La Vierge représente le visage de  l’épouse du peintre. Les trois autres personnages sont inspirés des visages de trois de ses voisins de Penvern.

tableau

Quelques autres statues ornent ses murs de granit :

Sant Jos St Yves

 

statue à l'enfant Vierge
Vierge à la mouette blessée
(F. PAYRAYD, Saint Pol de Léon)

 

(Des ex-votos et un tableau des portraits des enfants de l’île-Grande morts pour la patrie renvoient aux dangers de ce bas-monde

voilierLe bateau porte le nom de Saint Marc
Break Goëlette de 1850
sept. 2014Certainement en remerciement
d’un naufrage évité ?
de vies sauvées ?

morts pr la france

ALLAIN François
BLONSARD Noël
BRIAND François
CADIOU François
GEFFROY Yves
HAMON Alexandre
HAMON Nicolas
KERANFLECH Yves
LE BIVIC Yves
LE FLEM Pierre
LE LOËT Louis
NEDELEC Louis
PERRON Joseph
PERRON Yves
QUILIN Joseph
RIOU Eugène
TURMEL Guillaume
VELO Hyacinthe

P1110731

Dans l’église cohabitent les statues des Saints et la représentation d’une ancienne croyance : La statue de l’Ankou

Celle-ci est l’allégorie de l’ouvrier de la mort (celui qui vient pour servir la mort “oberour ar maro”). Cet Ankou a été sculpté par Yann NICOLAS (c’est l’Ankou de l’église de Ploumilliau qui lui a servi de modèle).

Chaque détail de cette église évoque la Bretagne et le bord de mer.

vitrail rond2

 

 

 

 

 

Le granit, sa pierre de construction, lui donne un côté austère qui révèle le pénible travail des carriers.

ACCUEIL
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.