Qui administre la commune de Pleumeur-Bodou

La réponse à cette question se trouve dans le registre des délibérations du Conseil Municipal de Pleumeur-Bodou, dont Pierre STRNISTE a extrait les passages ci-dessous.

Au 19ème siècle, la commune de Pleumeur est administrée par un Conseil municipal qui “s’adapte” aux divers gouvernements de la France et aux profonds changements de régimes.

Il prête serment de leur être fidèle et obéissant et ne recule devant aucune manière de prouver son attachement !

Le 25 septembre 1814 – Serment d’obéissance et fidélité au Roi

Contexte historique  : Première restauration de la monarchie

Louis XVIII, Roi de France et de Navarre du 6 avril 1814 au 20 mars 1815

À l’invitation de Monsieur le Sous-Préfet de Lannion et sur convocation de Monsieur Le GUILLOUZER, Maire de Pleumeur-Bodou, le Conseil Municipal prêta serment :

« Je jure et promets à Dieu de garder obéissance et fidélité au Roy, de n’avoir aucune intelligence, de n’assister à aucun Conseil et de n’entretenir aucune ligue qui serait contraire à son autorité et, si dans le ressort de mes fonctions ou ailleurs, j’apprends qu’il se trouve quelque chose à son préjudice, je le ferai connaître au Roy »

Mais Napoléon rentre de l’île d’Elbe et…

Le 26 avril 1815Serment d’obéissance aux constitutions de l’Empire et fidélité à l’Empereur

Contexte historique : Second gouvernement de l’Empereur Napoléon 1er Empereur (Du 20 mars 1815 au 7 juillet 1815 – « Les Cent jours »)

Monsieur Le GUILLOUZER, Maire de la commune de Pleumeur-Bodou, à l’invitation de Monsieur le Sous-Préfet de Lannion, fait prêter à son Conseil Municipal le serment suivant :

« Je jure obéissance aux Constitutions de l’Empire et fidélité à l’Empereur »

Or, quelques mois plus tard, Napoléon fut battu à Waterloo et…

Le 1er octobre 1815 – Serment de fidélité au Roi et obéissance aux lois du Royaume

 Contexte historique : Seconde restauration de la monarchie. Louis XVIII est Roi de France et de Navarre (Du 8 juillet 1815 au 16 septembre 1824)

« En vertu de la lettre de Monsieur le Sous-Préfet de Lannion », Monsieur SALAÜN pierre accepta les fonctions de Maire de la commune et prêta serment « de fidélité au Roi et obéissance aux lois du royaume ».

En un an, trois serments différents furent prêtés par ce Conseil Municipal « fidèle et obéissant », mais l’histoire continue et…

Le 25 mars 1821Témoignage de son attachement au régime (souscription pour l’achat de Chambord)

 Les membres du Conseil Municipal de Pleumeur-Bodou

« Voulant offrir à S. A. Royale Monseigneur le Duc de Bordeaux, une marque de son attachement, sont d’avis d’une voix unanime, de souscrire à une somme de soixante-dix francs pour l’acquisition de Chambord, laquelle somme sera prise sur les fonds disponibles de cette commune »

Le 4 août 1835Assurance du dévouement sincère des fidèles sujets du Roi

Contexte historique  : Louis Philippe, Roi des français (Monarchie de Juillet) Du 9 août 1830 au 24 février 1848

 À la suite de l’attentat de Fieschi, du 25 juillet, le Conseil Municipal adresse à sa Majesté Louis Philippe Roi des français, la lettre suivante :

« La nouvelle d’un lâche et horrible attentat dirigé sur votre Majesté et son auguste famille et qui a produit un si funeste effet sur une partie de nos illustrations militaires a ému la population entière de Pleumeur-Bodou.

En conséquence, le Conseil Municipal de cette commune s’empresse de vous témoigner ses sincères regrets et la profonde indignation que lui inspire une pareille crise et vous prie, Sire, d’agréer l’assurance du dévouement sincère de vos fidèles sujets ».

Le 20 mars 1848 – Adhésion au Gouvernement républicain

Contexte historique : IIème République (Gouvernements républicains) – Du 24 février 1848 au 2 décembre 1852

Le conseil municipal de la commune de Pleumeur-Bodou « est d’unanimité d’avis d’adhérer au Gouvernement républiquain » (sic)

Et c’est ainsi que…

Le 3 août 1848

Lors de l’élection du Maire « le citoyen Nompère de Champagny a obtenu la majorité absolue des voix et le président l’a proclamé Maire de la Commune »

Mais, 4 ans plus tard…

Le 2 mai 1852

Monsieur de Champagny démissionne de ses fonctions de Maire car il refusait « ayant prêté, il y a 37 ans, le serment solennel de Chevalier de Saint-Louis » de prêter le nouveau serment prescrit par la circulaire du Préfet

« Je jure obéissance à la Constitution et fidélité au Président »

M. de Champagny fut remplacé dans ses fonctions par Monsieur J. M. SALAÜN qui

 

Le 7 février 1853Serment d’obéissance à la Constitution et fidélité à l’Empereur

Contexte historique : Second empire – Louis Napoléon Bonaparte, Empereur (Du 2 décembre 1852 au 4 septembre 1870)

« Jure obéissance à la Constitution et fidélité à l’Empereur »

Le 5 décembre 1852

Le conseil municipal vota la somme de 150 francs pour « la célébration de la Grande Fête Nationale de Sa Majesté Louis Napoléon III, Empereur des français »

 Somme portée l’année suivante à 216 francs « pour la Grande et Solennelle Fête de l’Empereur ».

Mais, encore plus zélée, se montra l’assemblée municipale quand

 Le 8 août 1859

À l’occasion des victoires remportées par l’armée d’Italie, le conseil adresse à « Sa Majesté Napoléon III, Empereur des français »

La lettre suivante :

« Sire, si Boileau trouvait une matière pour féliciter le Duc de Vivone sur son entrée dans Messine, quel sujet le Conseil Municipal de Pleumeur-Bodou ne trouve-t-il pas pour vous féliciter de la glorieuse conquête que vous venez de faire sur les ennemis de la France, comme un second Xerxès votre bonté s’est exercée à les rendre disciplinablement… »

Le Conseil Municipal, fidèle et obéissant, ne consacrait pas toutes ses séances aux prestations de serments… Il lui arriva donc de trouver d’autres façons de témoigner son attachement au régime.

Article associé “Les profonds différends entre l’île-Grande et Pleumeur”

ACCUEIL
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.