Les hominidés

Il y a au moins 7 millions d’années, des primates se sont distingués par leur bipédie (marche debout) et le développement de leur cerveau : ce sont les hominidés.

Tumaï (7 Ma BP), découvert au TCHAD pourrait être une des premières espèces de la lignée humaine

Orrorin tugenesis (6 Ma), découvert au KENYA en 2000 laisse les savants perplexes car il possède un mélange de caractères humains et simiesques (singe) !

Les hominidés se répartissent en deux genres :

Genre AUSTRALOPITHECUS

Australopithecus anamensis (4 Ma BP), KENYA

Australopithecus afarensis (- 3,5 Ma BP), ÉTHIOPIE (Lucy)

Kenyanthropus platyops (- 3,5 M (BP)

Australopithecus africanus (entre – 3.5 Ma et – 2.5 Ma BP), AFRIQUE DU SUD

Australopithecus garhi (- 3 à – 2,5 Ma BP), ÉTHIOPIE

Paranthropus aethiopicus (- 2,7 à -2,3 Ma BP) ÉTHIOPIE

Genre HOMO

Ce genre réunit l’Homo sapiens et les espèces apparentées.

Il y a trois critères fondamentaux du genre homo :

  1. la bipédie permanente (position verticale, bassin large pour une meilleure stabilité debout,
  2. l’évolution crânienne (la capacité crânienne est supérieure aux australopithèques ainsi qu’aux autres primates)
  3. les pratiques culturelles : outils,  alimentation, habitat, vie sociale, rites, art

De toutes les espèces du genre Homo, il ne reste qu’Homo sapiens.

Les plus anciennes remontent à environ 2,4 millions d’années en Afrique (Homo habilis et homo rudolfensis)

Les dernières espèces apparentées, Homo floresiensis,  Homo neanderthalensis, ont disparu il y a entre 45 000 et 28 000 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *