L’Ankou

l'ankou

L’Ankou est l’ouvrier de la mort en Basse-Bretagne*.

Ce personnage fait partie de la tradition orale et des contes.
A l’origine, il semblerait qu’il n’ait eu, pour tout outil, qu’un maillet mais il est affublé, depuis, d’une faux et parfois d’une pique ou d’une bêche…

 

Il est encore évoqué dans le Trégor… Ci-après, le film de l’ émouvant témoignage d’une trégorroise l’atteste (publié sur le site de l’INA)

Pour visionner cette vidéo, veuillez cliquer sur la flèche blanche en son milieu.

Son nom pourrait être le pluriel du mot breton “Ankenn” (Le chagrin, l’angoisse) d’après Dom Le Pelletier (1752)
Il se promène en charrette (Karriguel an Ankou).

**Breizh Izel Bro en vert clair sur la cartecarte de Breizh Izel

… la conscience populaire est naturellement orientée vers les choses de l’au-delà. Les vivants sont mêlés aux morts, au peuple immense des âmes en peine, qu’on appelle l’anaon. Et la mort elle-même, personnifiée dans l’Ankou, circule sans cesse parmi les vivants, grave et familière. On rencontre l’Ankou à chaque détour de la route, où il observe et guette les passants ; on le retrouve à chaque coin de la maison.
Sa voix est triste et douce à la fois “qui caresse notre âme et cependant l’effraie”.
Monsieur Le Braz a trouvé les mots qu’il fallait pour exprimer la mélancolie et le mystère des conceptions bretonnes de l’au-delà…

Site Gallica  : Revue celtique, année 1912

ACCUEIL
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Une réflexion sur « L’Ankou »

  1. Souvenez vous l’ankou a disparu pendant plusieurs mois dans les annees 90-94. Qui pourrait me dire la duree precise de Cette disparition et son mystere. D’avance merci .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.