Histoires de lavoirs

Revendications bien légitimes

A une époque où l’île-Grande ne disposait d’aucun lavoir, le pénible travail des lavandières  est évoqué dans une supplique adressée  dans le

Journal « LE LANNIONNAIS »  du 16 mars 1902

par Louis ENO, île-Grandais , Conseiller Municipal de Pleumeur-Bodou

à Monsieur Le TROADEC, Député Républicain (Cliquez sur le lien)

Le sort de nos île-grandaises s’améliore un peu

La demande n’est pas entendue et l’île n’obtient pas son “autonomie”. Elle reste un “écart” de la commune de Pleumeur-Bodou.

Toutefois, les lavandières obtiennent deux lavoirs :

  • celui proche de Pors a Bago qui a grandement changé leur quotidien puisque d’une pauvre mare (voir photo ci-dessus) elles peuvent travailler dans un lavoir couvert
  • celui de Run Losquet (proche du marais)

Retrouvez-les en cliquant sur le lien “Il était une fois des lavoirs…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.